Please reload

À lire aussi

Le vieil homme et le mulot

02/13/2019

Voici la petite histoire de ce vieil homme, mon père, et du mulot qui un jour a visité son sous-sol. C’est avant tout l’histoire d’un homme ordinaire, parfois mis à l’écart parce que différent dans tout son être, qui m’a donné – encore une fois – la plus extraordinaire des leçons.  

 

Photo par diana spatariu on Unsplash

 

 

Par une belle journée ensoleillée, ce vieil homme découvre dans son sous-sol un mulot. Face à cette surprenante et dérangeante apparition, le vieil homme décide de capturer la bête. Cette petite bête inoffensive seule, mais qui promet d’attirer toute sa famille avec elle si elle trouve un refuge douillet où s’épanouir. Sous les ordres de son amoureuse, le vieil homme capture la bête qui pourrait compromettre leur bien-être futur.

 

Mais voilà, le vieil homme est de ces êtres - remplis de compassion et de bienveillance - qui reconnaissent la valeur de chaque être vivant. Il ne peut se résoudre à éliminer cette petite bête, par la seule crainte de se faire envahir et de perdre un confort acquis. Au bord d’une table, le vieil homme partage tout d'abord son tourment à son amoureuse, puis une idée un peu folle…  

 

Et voilà ! Le vieil homme est de ces êtres - intègres et authentiques – qui acceptent leur vulnérabilité et s’en servent pour inspirer et mobiliser les autres. Parce que vous savez quoi ? Plutôt que de tuer ou chasser la bête, le vieil homme et son amoureuse ont décidé de lui faire un lit douillet au sous-sol. Oui, oui : ils ont découpé une bouteille en deux, y ont mis un mouchoir en guise de lit et y ont même déposé un peu de nourriture. Dans l’espoir que la nuit porte conseil, que le petit matin leur amène un regard nouveau sur la situation, qu’une autre approche puisse leur permettre de vivre harmonieusement ensemble, sans causer du tort à autrui. 

 

Le lendemain matin, le mulot avait quitté son nid, mais s’était réfugié dans le garage… Face à cette nouvelle situation, le vieil homme et son amoureuse se sont procurés « un produit ». Tel est le mot choisi par l’amoureuse – prête la veille à sacrifier la bête – pour parler de la solution mortelle. Un mot qui n’avait pas été accompagné d’adjectif. Un mot libéré de toute action définitive, laissant encore la place à une autre option. À l’heure actuelle, le produit a été acheté, mais n’a pas été ouvert… Avec l’espoir de trouver - ensemble - une autre idée folle à essayer pour le bien-être de tous…

 

Cette histoire du vieil homme et le mulot, c’est l’histoire d’un homme ordinaire au cœur bienveillant qui – malgré la peur et dans l’adversité - a mis au même pied d’égalité son bonheur et celui de l’autre. C’est l’histoire d’un homme qui – exposant toute sa vulnérabilité – a eu le courage de proposer et d’essayer une autre voie à l’habituel. C’est l’histoire d’un homme qui, par son authenticité dans l’action, a su inspirer et transformer la façon de voir et d’agir d’une autre personne. 

 

Cette histoire du vieil homme et le mulot est ma représentation toute simple et personnelle du leadership, celui qui inspire, mobilise et transforme. 

 

Merci Papa pour cette belle leçon de bienveillance, d’authenticité et de courage. 

 

Je t’aime,

 

Marilyn

 

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

Suivez-nous sur facebook