Please reload

À lire aussi

L’ILOT au quotidien ou quand on choisit un autre chemin

Bonjour! Je m’appelle Cynthia. Je suis la dernière recrue de l’équipe L’ILOT et ravie de l’être! Arrivée à temps partiel depuis mai et à temps plein depuis octobre (2017), j’ai eu la chance de m’engager graduellement dans cet univers qu’est L’ILOT. Quand on m’a offert l’occasion de rédiger un billet d’humeur, j’ai voulu en profiter pour partager mes impressions à la suite de mon intégration dans cette équipe où la magie se produit!

 

Remontons à mon arrivée : l’équipe avait besoin d’un coup de main plutôt administratif, à raison d’une journée par semaine. L’ILOT prônant qu’il est primordial de prendre du temps pour se développer en tant qu’équipe (le « Nous ») et en tant que personne (le « Je »), une rencontre d’une demi-journée avait lieu aux trois semaines pour nous permettre cette construction, individuelle et de groupe. Et cette charmante équipe m’a fait une place dans son cercle afin que je construise avec elle, malgré ma présence à peu d’heures par semaine. Ça m’en disait déjà beaucoup sur la coopérative dans laquelle je me trempais l’orteil…

 

En juin, Marilyn et Sonia, les cofondatrices, nous réservent une surprise : elles nous invitent à un Failcamp, un événement qui souhaite déconstruire la perception que nous avons de l’échec et encourager une culture du « devoir à l’erreur ». Dois-je comprendre que dans cette équipe, on a le droit (et le devoir!) d’expérimenter, de se risquer et, peut-être, de se tromper? Hum, intéressant…!

 

En juillet, toute l’équipe s’évade deux jours pour un lac-à-l’épaule visant à poursuivre le développement de L’ILOT, entre autres par la définition des cercles et des rôles essentiels à son bon fonctionnement. Ce précieux temps de qualité en équipe, les bons petits plats de notre chère Marie-Ève (et un peu de vin), des rouleaux entiers de papier et un arc-en-ciel de crayons, combinés à un cadre relationnel d’écoute, de respect et de bienveillance nous ont permis de créer un « Nous » plus fort, dans lequel nous avons senti la liberté d’exprimer nos « Je ». Les méthodes d’animation participative que mes collègues utilisent auprès des collaborateurs, des clients et des partenaires de L’ILOT sont éprouvées et pratiquées au quotidien dans notre cercle restreint.

 

 

 

 

C’est lors de ce lac-à-l’épaule qu’en équipe, nous avons chacune marqué d’un cœur (littéralement) les rôles que nous aimerions occuper au sein de L’ILOT. Depuis, nous continuons de naviguer dans les rôles et responsabilités que nous nous sommes confiés, nous réajustant continuellement, dans cette organisation vivante et bienveillante. Nous vivons une démarche évolutive d’écoute et d’ajustement perpétuel, qui nous permet une bien grande (et appréciée) liberté.

 

 

 

 

 

 

Ainsi, depuis octobre, je collabore avec cette équipe à plein temps. Malgré le fait que je ne sois pas au cœur de l’animation ou de l’accompagnement des clients (je m’exerce plutôt à l’administration, à la comptabilité et, je l’avoue, j’ai un penchant pour les procédures), j’ai le bonheur d’expérimenter les principes de l’autogouvernance au quotidien. Bien sûr parce que notre coopérative a pris un engagement envers ce type de gestion. Mais surtout parce que ce sont des valeurs et une posture que l’on peut pratiquer, peu importe son rôle dans l’entreprise. Il est à la portée de chacun de s’exprimer avec intention et d’écouter ses collègues avec attention. D’accepter de se mouiller, de prendre des risques. Dans mon cas, prendre des risques, c’est par exemple écrire ce billet, où je m’expose même si je ne suis pas une experte de contenu.

 

Et attention, les impacts peuvent être grands lorsqu’on choisit cette voie! Je crois d’abord sincèrement que l’équipe s’en trouve renforcée et je ne vous cache pas que nous avons beaucoup de plaisir au travail. Des collègues heureux, mobilisés, qui se sentent responsables de leurs projets et qui ont confiance en leur équipe, ça n’a pas de prix. De plus, l’espace de dialogue et d’introspection ainsi créé nous pousse à nous interroger sur nos rêves, individuels et d’équipe. Et là, la magie se produit! En nommant nos rêves, il n’est pas surprenant de constater qu’ils se réalisent! En guise de preuve : notre tout premier festival naîtra à l’automne…

 

Et je termine ce premier billet en remerciant ma belle équipe L’ILOT de m’avoir accueillie et de m’offrir la possibilité de vivre un quotidien aussi enrichissant. Chères collègues, c’est un plaisir de cheminer à vos côtés.

 

Cynthia

 

Si à votre tour vous souhaitez cheminer vers une transformation organisationnelle dans votre milieu de travail, qui se vivra bien-sûr d’une manière propre à votre équipe, sachez que L’ILOT organise un premier parcours d'apprentissage sur l'autogouvernance ! Dans ce parcours, vous aurez l'opportunité d'explorer les sujets suivants :

 

  • Pourquoi s'engager dans un processus de transformation organisationnelle?

  • Les systèmes de valeurs et la gouvernance 

  • Engager un changement dans son organisation : enjeux, défis et opportunités

  • L'autogouvernance : approches et outils 

 

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquez ici. 

 

 

 

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter
Please reload

Suivez-nous sur facebook